Corée du Sud - parcours des Quatre Rivières

Balades, rencontres, sorties, souvenirs de voyage, itinéraires, rendez-vous entre cyclistes.
CycloTigrou
Animateur
Animateur
Messages : 331
Enregistré le : mer. 10 août 2011 16:39

Re: Corée du Sud - parcours des Quatre Rivières

Message par CycloTigrou » lun. 5 sept. 2016 11:11

Voici le CR de mon second séjour cycliste en Corée du Sud. Ce fut un échec car je n'ai pas pu suivre mon programme en raison d'une série de contretemps, mais ce fut un échec intéressant :fail:
Je devais rouler les 90km de la balade ci-dessous, puis enchaîner vers 250km dans le sud du pays, cette dernière étape sera pour une autre fois.

Les ennuis commencent dès l'achat du billet d'avion, classe économique, qui se transforme au moment du paiement... en réservation classe éco au prix de la Business class. Le billet en classe éco (non échangeable et non remboursable) a été facturé à environ 2500€ au lieu des 421€ aller/retour initialement prévus.

Image

À minuit, je cherche à joindre le support client qui, d'après le site, est disponible 24h/24. mais les différents menus téléphoniques répondent invariablement que les bureaux sont fermés et m'invitent à rappeler à partir de 7h du matin. Je n'arrive pas à dormir de la nuit, mais tout s'arrange au petit matin après une longue discussion et une nouvelle réservation.

Le jour du départ arrive, j’atterris à Séoul à 6h du matin sans encombre et sans retard. J'avais prévu de déposer ma valise à l'hôtel, puis rejoindre en métro la sortie de Séoul pour ensuite pédaler 70km vers Chuncheon. Mais la valise contenant mon vélo est restée bloquée à la correspondance précédente, je reste donc à Séoul jusqu'à son arrivée. La compagnie me la livrera à 23h, je perds donc ma journée, mon plan initial est de plus en plus serré, mais j'en profite pour visiter Séoul.

Ma valise est livrée comme convenu vers 23h, je peux donc débuter mon parcours cycliste dès le lendemain. Je rencontre encore quelques complications pratiques et je ne rejoins mon point de départ qu'à 16h, alors que j'avais prévu de commencer la balade vers midi. Je dois donc tenter d'arriver à Chuncheon le plus tôt possible à cause de la nuit qui tombera bientôt

C'est parti! Comme l'année dernière, je complète mon "passeport" en le tamponnant dans les centres prévus à cet effet :

Image

En route vers Chuncheon :

Image

Comme l'année dernière, le paysage est superbe :

Image

Le temps est ensoleillé :

Image

Image

Le paysage est vallonné :

Image

C'est samedi, les Coréens pratiquent des sports nautiques sur la rivière Bukhan...

Image

... ou se baladent à vélo

Image

Je traverse ma première grande localité :

Image

Image

Les infrastructures cyclistes en Corée comportent des tunnels dédiés, il y a même des hauts-parleurs avec de la musique, peut-être pour faire patienter quand il pleut à verse à l'exterieur :

Image

Des plantations :

Image

... ne pas oublier de remplir le passeport aux "Certification Centers". Quelqu'un a visiblement oublié ses lunettes :

Image

J'approche de Chuncheon, mais la nuit commence à tomber. Je m'arrête une heure à Banggogni pour dîner, je suis à une quinzaine de kilomètres de la fin du parcours :

Image

Il fait nuit noire quand je reprend la route vers Chuncheon :

Image

Je longe le lac, je vois les lumières de Chuncheon sur l'autre rive. Des bruits de musiques et de concerts me parviennent, j'ai d'autant plus hâte de m'y rendre :

Image

J'arrive vers 21h30 au dernier "Certification Center", j'ai parcouru à peu près 70km.

Image

Je me dirige vers la ville, je m'imagine naïvement pouvoir me reposer très bientôt...

Image

... j'en profite même pour faire un petit détour pour visiter Chuncheon "by night"...

Image

... avant de me mettre en quête d'un hôtel. Mais la situation se complique car "tout est complet", partout. On m'explique que Chuncheon accueille en ce moment un festival qui attire du monde, les chambres d'hôtel ont été prises d’assaut depuis longtemps. Je sillonne la ville de long en large, je demande mon chemin aux passants et aux hôteliers. Certains d'entre eux comprennent ma situation embarrassante et se montrent compréhensifs. Parmi eux :
- 3 militaires Coréens qui m'emmènent à leur hôtel et tentent de négocier une place, sans succès car "complet"
- le réceptionniste de Cozy Hotel, complet aussi, mais qui s'est montré très amical, il a renouvelé mes provisions d'eau et m'a donné une réserve de café en canettes. J'ai repensé à lui avec gratitude quand je l'ai bu, quelques heures plus tard.
- les réceptionnistes de T-Hotel, non loin de là, qui ont cherché avec moi sur Internet des disponibilités dans la ville

Il est déjà minuit - je pédale dans Chuncheon depuis deux heures - quand je trouve sur B**king.com une "guesthouse" avec une chambre double libre. Curieux, étrange, une chambre de libre?? C'est un peu plus cher que la moyenne, mais je lance quand même le processus de réservation. Le site web me propose l'heure de checkin, je choisis "entre minuit et une heure", je valide, le site m'annonce que la réservation est "successful", puis je me lance à vélo. Je suis content, mais quelque chose me tracasse : pourquoi cette chambre est-elle disponible alors qu'il est impossible de trouver la moindre place ailleurs? Je traverse Chuncheon à vélo et j'arrive devant l'entrée :

Image

Il est presque une heure du matin et tout est noir. je pédale dans la ville depuis 3h, je re-vérifie une fois de plus la réservation sur B**king.com, puis je sonne. Le maître des lieux se présente deux minutes plus tard, mais ça ne se passe pas très bien. Il m'explique que son règlement stipule que l'heure limite d'arrivée est 21h, qu'il ne me recevra donc pas. Je lui répond que je pédale depuis déjà 3 heures dans la ville à la recherche d'un hôtel et que B**king.com a validé ma réservation. Il me répond que leur site internet a un problème et que si je ne suis pas content, je n'ai qu'à voir ça avec eux. Je rétorque que ce n'est pas mon problème, mais le sien, que le site a validé la réservation, c'est à lui de régler ce genre de soucis avec son prestataire. Il me répète que l'heure limite est 21h, je répond que j'ai compris et que j'irais ailleurs, je le salue, il ne me répond pas, je m'en vais.

Il est donc 1 heure du matin, il fait noir et un peu froid, mon GPS annonce déjà 90km quand je reprend mes recherches à zéro. Je commence à envisager passer la nuit dans un Seven/Eleven ou un CU, des supérettes ouvertes 24h/24 avec tables et chaises à l'extérieur, puis prendre le premier train vers Séoul. Je rencontre un policier qui me recommande un jjimjilbang, un spécificité coréenne. Le jjimjilbang est un sauna coréen ouvert 24h/24, proposant divers services tel que massage et coifffeur, mais surtout permettant de dormir sur le sol dans des salles communes. J'en avais entendu parler mais je n'avais jamais essayé. Le policier m'oriente vers un grand jjimjilbang à quelques encablures de là.

La photo du bâtiment prise de jour :

Image

Je me présente à l'accueil du jjimjilbang, la réceptionniste ne parle pas anglais mais me fait comprendre que je peux rester pour la nuit au tarif de 8000 Won (6.5€). Et avec un grand sourire en plus, j'ai du mal à y croire. je me demande si j'ai bien compris. je paye, on me donne un genre de pyjama. Un employé anglophone vient me voir, me propose de déposer mon vélo près de l'accueil puis me fait visiter et m'explique "comment ça marche" :
- je dois d'abord déposer mes affaires dans un casier. Les douches et baignades sont sans vêtements, les hommes et les femmes sont bien sûr séparés à des étages différents.
- je dois me laver, me savonner, puis profiter du sauna
- enfin, je trouverai une place dans l'une des chambres communes et pour dormir sur le sol.

Après avoir pédalé 90km et commencé à subir le froid de la nuit et la fatigue, ma première douche a été la meilleure de ma vie. Je suis entré dans le sauna vers 1 heure et demi du matin, un groupe de 4 militaires (encore!) en permission m'a demandé ce que je faisais là, vu que j'étais le seul caucasien de tout l'établissement. L'un d'eux m'a ensuite expliqué qu'il est sergent dans l'armée et qu'ils servent tous dans une unité logistique de l'infanterie, dans une caserne à proximité de Chuncheon. On discute près de deux heures, passant d'un bassin à l'autre pour changer de température.

Je quitte le sauna vers 3 heures et j'enfile le pyjama réglementaire. Les dortoirs sont tous complètement bondés, les gens trouvent des places là où ils peuvent et un peu n'importe où, certains dorment même dans les escaliers. Je m'installe dans le hall du sauna, sur une grande table basse que je partage avec trois autres coréens.

Je quitte le jjimjilbang le lendemain matin après avoir dormi quatre petites heures. Je passe le reste de la journée à visiter Chuncheon.

Image

Image

Image

Il commence à pleuvoir, je rentre vers Séoul en train dans l'après-midi. Je remets à plus tard mon parcours suivant de 250km car il me reste trop peu de temps : se rendre à Chungju, pédaler 250km vers Gunsan puis revenir à Séoul, le tout en 4 jours seulement. Ça passera si tout se passe bien et si je roule 130km par jour, mais au moindre contretemps... Ce sera donc pour mon prochain séjour en Corée.

Retour à Séoul, je dîne avec un ami coréen :

Image

Avatar du membre
Bietrume
Animateur
Animateur
Messages : 955
Enregistré le : jeu. 10 oct. 2013 15:19
Vélo pliant : Dahon Jetstream P8
Localisation : Namur (B)

Re: Corée du Sud - parcours des Quatre Rivières

Message par Bietrume » lun. 5 sept. 2016 12:13

Quelles péripéties! Ces jjimjilbang sont vraiment de curieux endroits! En tout cas merci de partager ce récit de voyage, c'est très intéressant! :super:

Quel est ton niveau de connaissance du coréen? Le lis-tu et le comprends-tu? La majorité des coréens parle-t-il l'anglais?

Dernière question, tes poignées de frein pointent très fort vers le bas. Est-ce spécifique aux Brompton ou une préférence personnelle? (les miennes sont à environ 30° par rapport à l'horizontale).

CycloTigrou
Animateur
Animateur
Messages : 331
Enregistré le : mer. 10 août 2011 16:39

Re: Corée du Sud - parcours des Quatre Rivières

Message par CycloTigrou » lun. 5 sept. 2016 12:28

Bonjour Bietrume,

Je ne parle presque pas Coréen, à l'exception de quelques mots tels que "bonjour", "au revoir", "merci", mais ça ne va pas beaucoup plus loin... Inversement, relativement peu de Coréens parlent anglais, je me fais donc comprendre par des gestes ou des images depuis mon téléphone! Généralement les gens sont patients, donc on arrive à se comprendre pour ce qui est des informations de bases ^^ Sinon je tombe parfois sur des anglophones, c'est bien plus simple. J'ai même rencontré un francophone en demandant mon chemin, un sommelier qui avait étudié en France pendant 5 ans!

Concernant les poignées de freins, c'est une bonne remarque car idéalement il faudrait sans doute modifier leur angle. C'est livré comme ça par défaut mais je pense que ce n'est pas idéal pour la position des mains, il faudrait que je les incline un peu plus...

Avatar du membre
Bietrume
Animateur
Animateur
Messages : 955
Enregistré le : jeu. 10 oct. 2013 15:19
Vélo pliant : Dahon Jetstream P8
Localisation : Namur (B)

Re: Corée du Sud - parcours des Quatre Rivières

Message par Bietrume » lun. 5 sept. 2016 15:54

Pour les poignées de frein, on conseille en général de les positionner dans le prolongement des bras. Cela évite de devoir tourner le poignet pour freiner, de même cela doit être moins fatiguant dans les longues descentes où tu gardes 2 doigts sur les freins. Mais bon, après chacun fait comme il le sent ;)

CycloTigrou
Animateur
Animateur
Messages : 331
Enregistré le : mer. 10 août 2011 16:39

Re: Corée du Sud - parcours des Quatre Rivières

Message par CycloTigrou » lun. 5 sept. 2016 16:22

Tu as raison, je vais voir si ça n'interfère pas avec le pliage. Je viens de regarder, on devrait pouvoir les décaler sans problème.

Avatar du membre
phenix jc
Animateur
Animateur
Messages : 526
Enregistré le : jeu. 15 nov. 2012 14:25
Vélo pliant : DAHON Jetstream P8

Re: Corée du Sud - parcours des Quatre Rivières

Message par phenix jc » mar. 6 sept. 2016 11:00

Je decouvre les 2 voyages. Top!