construction d'un vélo couché pliant

Ici on parle de tout et de rien, de la pluie et du beau temps, du boulot, des vacances, etc...
Avatar du membre
Bietrume
Animateur
Animateur
Messages : 1647
Enregistré le : jeu. 10 oct. 2013 15:19
Vélo pliant : Dahon Jetstream P8
Localisation : Namur (B)

construction d'un vélo couché pliant

Message par Bietrume »

Concernant la charnière, l'idée de la doubler d'un boulon longitudinal est bonne car il faut en effet veiller à comprimer les 2 moitiés du cadre, c'est le principe utilisé sur tous les pliants.

Pour augmenter la rigidité de la bôme, le mieux est de remplacer le tube fin par un autre plus épais. ou alors tu soude 2 demi-tubes par dessus.
Avatar du membre
bohwaz
Animateur
Animateur
Messages : 299
Enregistré le : ven. 25 janv. 2019 23:03

construction d'un vélo couché pliant

Message par bohwaz »

Pour la bôme je dirais que tu ferais mieux de faire comme sur les vélos couchés commerciaux : un tube qui s'insère dans un autre. Même principe qu'une tige de selle, mais des tubes bien plus gros.

Exemple : Image

Ce n'est plus pliant, mais tu peux mettre un serrage rapide (en fait je conseillerais même 2 serrages rapides, sur mon tricycle couché le serrage étant fait avec deux vis), pour rétracter la bôme dans le cadre. Bonus : ça t'évite d'avoir à gérer le pliage de la chaîne, et avec un peu de chance et un peu de recherches tu dois pouvoir gérer le fait que la chaîne soit "avalée" par un tendeur de chaîne quand la bôme est repliée (même si j'ai quelques doutes sur ce point).

L'avantage c'est que tu n'as plus de soucis avec le serrage, et que la combinaison des deux tubes te permet d'avoir une bonne rigidité.

Après ton idée de comprimer est bonne c'est comme ça que fonctionne le pliage sur vélos pliants.

Au passage en discutant l'autre jour avec une personne qui roule en tricycle couché électrique, on a eu l'idée d'utiliser du tuyau de plomberie multicouche comme "guide" de chaîne, si tu cherche une solution sur ce plan, ça vaut le coup d'essayer, on trouve des restes de chantier pas cher sur le bon coin. C'est assez rigide par contre, donc pas parfait pour le pliant.
Avatar du membre
Bietrume
Animateur
Animateur
Messages : 1647
Enregistré le : jeu. 10 oct. 2013 15:19
Vélo pliant : Dahon Jetstream P8
Localisation : Namur (B)

construction d'un vélo couché pliant

Message par Bietrume »

bohwaz a écrit : mer. 19 oct. 2022 21:13 Pour la bôme je dirais que tu ferais mieux de faire comme sur les vélos couchés commerciaux : un tube qui s'insère dans un autre. Même principe qu'une tige de selle, mais des tubes bien plus gros.
Les tubes sont bien plus gros, parce qu'ils sont en aluminium.

La bôme (non télescopique) de mon Zox (voir photo plus haut) est en acier et bien moins grosse.

Des tubes de chaîne, on en trouve ici: https://shop.ginkgo-veloteile.de/en/Dri ... otjl19cgct
Avatar du membre
oliv
Modérateur
Modérateur
Messages : 2688
Enregistré le : jeu. 27 janv. 2011 20:45
Vélo pliant : Hoptown pumpkin, 16" du yang tsé kiang, bickerton pilot classic & black edition, Stella'rley Davidson, vigor P9.

construction d'un vélo couché pliant

Message par oliv »

je trouve ça un peu choquant, mecaniquement parlant, de faire passer la chaine dans un tube... les deperditions d'energie doivent être énormes non??
pourquoi pas prevoir un système de guide a pignon comme les tendeurs de chaine par exemple?
il y aurait beaucoup moins de frottement et dinc d'usure et de perte d'energie.. :0
Avatar du membre
bohwaz
Animateur
Animateur
Messages : 299
Enregistré le : ven. 25 janv. 2019 23:03

construction d'un vélo couché pliant

Message par bohwaz »

Vu la longueur de la chaîne ça évite qu'elle ne touche le cadre et l'endommage, ou de se prendre les mains dedans ;) La friction ajoutée est négligeable à mon sens.
Avatar du membre
Bietrume
Animateur
Animateur
Messages : 1647
Enregistré le : jeu. 10 oct. 2013 15:19
Vélo pliant : Dahon Jetstream P8
Localisation : Namur (B)

construction d'un vélo couché pliant

Message par Bietrume »

En effet le frottement de la chaîne dans les tubes est négligeable, d'une part parce que la chaine est simplement guidée et que le tube a une certaine flexibilité, d'autre part parce que le matériau des tubes a un faible coefficient de frottement.
La raison principale pour laquelle on utilise des tubes, c'est pour se protéger les jambes d'un contact avec la chaine noire de graisse.
Lorsque le trajet pédalier-cassette n'est pas rectiligne, alors on utilise des roulettes de renvoi:
Image
maxime
Membre actif
Membre actif
Messages : 48
Enregistré le : jeu. 21 mai 2020 00:17
Vélo pliant : bickerton argent 1808 country

construction d'un vélo couché pliant

Message par maxime »

Merci pour le lien vers les tubes guide chaine. Je sais pas encore comment je vais rendre ça compatible avec le pliage mais ce serait un vrai plus pour le vélo. Je préfère ne pas avoir à changer de pantalon chaque fois que je l'utilise. J'ai aussi une interrogation sur les pignons de renvoie. Doit-on prévoir des pignons plus robustes sur l'aller de la chaine qui tracte la roue? Si oui il faut prévoir plus que des galets de dérailleur.
Avatar du membre
Bietrume
Animateur
Animateur
Messages : 1647
Enregistré le : jeu. 10 oct. 2013 15:19
Vélo pliant : Dahon Jetstream P8
Localisation : Namur (B)

construction d'un vélo couché pliant

Message par Bietrume »

Sur les trikes et vélos couchés pliants équipés de tubes de chaîne, il y a des morceaux de tube en caoutchouc à l'endroit du pliage qui permettent de ne pas plier les tubes en plastique: https://shop.icletta.com/en/schlauchver ... -paar.html
Image
Image

Pour les roulettes de renvoi, des galets de dérailleurs ne suffisent pas, la solution adoptée par certains constructeurs amateurs est d'utiliser des roues de rollers dans lesquelles ils usinent une gorge pour faire passer la chaine.
Sinon voici 2 endroits où tu peux t'en procurer:
https://shop.ginkgo-veloteile.de/en/Drive/Chain-Idler/
https://shop.icletta.com/en/terracycle- ... nzeln.html
Avatar du membre
armandos
Animateur
Animateur
Messages : 339
Enregistré le : lun. 22 déc. 2014 18:36
Vélo pliant : dahon, brompton ,b'twin,Strida

construction d'un vélo couché pliant

Message par armandos »

oliv a écrit : jeu. 20 oct. 2022 12:28 je trouve ça un peu choquant, mecaniquement parlant, de faire passer la chaine dans un tube... les deperditions d'energie doivent être énormes non??
pourquoi pas prevoir un système de guide a pignon comme les tendeurs de chaine par exemple?
il y aurait beaucoup moins de frottement et dinc d'usure et de perte d'energie.. :0
Le problème du pignon de guidage même si on le laisse " fou " sur un axe ne supporte aucune inclinaison ni déviation de la chaîne.
Cela complique beaucoup les réglages de la transmission.
On arrive à perdre 10watts avec une roulette et quelques longueurs de tubes ( valeurs mesurées).
Il suffit de faire tourner le pédalier à l'envers à la main pour s'en rendre compte.
C'est la forme du cadre qui définit le passage de chaîne et donc le rendement, c'est pour cela qu'au début les vélos sportifs étaient des lowracers avec des lignes de chaîne quasiment droites au détriment de la maniabilité à très basse vitesse ,( M5 lowracers, velocraft nocom)
L'autre solution est la traction avant directe ( cruzbike) résolvant de nombreux problèmes mais en créant d'autres..
Mais ceci n'est que mon avis
maxime
Membre actif
Membre actif
Messages : 48
Enregistré le : jeu. 21 mai 2020 00:17
Vélo pliant : bickerton argent 1808 country

construction d'un vélo couché pliant

Message par maxime »

Le retour d'expérience que j'ai lors de la construction c'est que plus je fais simple et mieux c'est. J'avais tenté les roues de skates usinées en guise de poulies sur la première version, effectivement ça mangeait un peu d'énergie. Ce que j'ai envie de tenter c'est de juste mettre des tubes guides entre les deux charnières du cadres et de m'abstenir de poulies. J'ai fini par m'inscrire sur le forum vélorizon je verrai bien ce qu'on me conseil. Je pars sur un vélo qui va dépasser les vingt kilos et avec des éléments de transmission de vélos decath premier prix, même si j'essaie de faire bien, je vise pas la perfection en terme de rendement.